займы онлайн на банковскую карту займ на карту онлайн займы онлайн на карту микрокредит онлайн займ на карту займы онлайн займ на карту быстро микрозаймы на банковскую карту экспресс займ на карту микрозайм онлайн на карту срочно круглосуточно займ онлайн на карту займы на карту онлайн взять займ срочно на карту микрозаймы в интернете займ онлайн

Ostéopathie en danger : l’AFO appelle au rassemblement

Ostéopathie en danger : l’AFO appelle au rassemblement

OSTEOPATHIE EN DANGER

Le répertoire ADELI recensait au 22 mars 29 850 ostéopathes, soit 3 600 de plus qu’en 2017, ce qui correspond actuellement au ratio d’1 ostéopathe pour environ 2 000 habitants. 

 

Endiguons le raz-de-marée qui

menace notre profession !

Depuis des années, l’AFO recommande et demande à l’Administration de mettre en place la régulation non seulement du nombre des écoles de formation en ostéopathie mais également et surtout du nombre des étudiants en ostéopathie.

Cette année encore, quelques écoles ont demandé l’augmentation du nombre de places !

Faute d’un cadre réglementaire et de directives strictes du ministère de la Santé, ces augmentations pourraient être accordées.

Nous nous retrouvons dans une configuration exceptionnelle dans le domaine de la santé.

Le numérus clausus en médecine limite les inscriptions dans les études de médecine en France.

Certains étudiants n’ayant pas obtenu de places dans les facultés optent alors pour des études à l’étranger ; de nombreux autres choisissent des formations en ostéopathie car elles ne nécessitent pas de concours d’entrée.

Nous constatons qu’avec l’engouement et la surmédiatisation de l’ostéopathie, le nombre de consultations en ostéopathie a fortement augmenté ces dernières années. Cependant, le nombre de nouvelles installations augmente également fortement, induisant ainsi une fréquentation moindre des cabinets. Cet état de fait entraîne une baisse du chiffre d’affaires des ostéopathes et celui-ci avoisine cette année en moyenne (source Union Nationale des Associations Agréées) 2 000 € par mois et pour les jeunes installés ces dernières années moins du SMIC (1135 €).

Alors, nous autres ostéopathes, rassemblons-nous afin d’exiger de l’Administration qu’elle corrige ses erreurs et réorganise l’offre de formation en ostéopathie !

Cette réglementation attendue peut prendre encore beaucoup de temps, alors nous demandons :

  • aux responsables d’écoles de s’impliquer, en ne cherchant plus à accroître leurs effectifs au détriment de la démographie de notre profession ;

  • à la DGOS et aux ARS de vérifier le respect et la qualité de l’enseignement ;
  • aux organisations représentatives, et autres associations socio-professionnelles, d’œuvrer pour faire annuler les textes sur les actes restreints et interdits ; ainsi que gommer les difficultés à intégrer les maisons de santé et les clubs sportifs ;
  • aux praticiens en exercice de rejoindre les organisations représentatives pour les soutenir dans ces actions… sur les actuels 30 000 praticiens, seuls 18 % sont adhérents à des organisations professionnelles.

 

Si vous souhaitez obtenir des informations ou partager vos opinions au sujet de notre profession, notre secrétariat est disponible au 06 72 72 65 00 ou par e-mail.

 

 

Dans l’attente de votre retour,

Avec nos confraternelles salutations,

Association Française d’Ostéopathie



Retour à l'ensemble des actualités